Sous le soleil de la Thaïlande du sud

Tant de gens nous ont vanté le pays du sourire, qu'ils nous ont donné l'envie de découvrir ses plages, ses habitants, ses coutumes. Peut être qu'a notre tour , nous vous ferons rêver...
Du 6 mars au 6 avril 2018
31 jours
1
 Ce que nous avons prévu de faire…  

Notre itinéraire en détail :

1) Bangkok: du 7 au 10 mars.

- Visites par le fleuve Chao Phraya des principaux temples de Bangkok ( le Grand palais, le bouddha incliné (wat pho), maison de Jim Thompson, Wat Arun puis visite du célèbre quartier routard de Khao San Road.

Le fleuve Chao Phraya  

- Journée découverte des canaux de Bangkok ( Along the klong).

Along the klong avec Julien  

2) Kanchanaburi et le parc national d’Erawan: du 10 au 12 mars

- Départ de la gare de thonburi en train de 3ème classe jusqu’à kanchanaburi, puis avec le même train nous franchirons le célèbre pont de la rivière Kwaï sur la ligne de Namtok qui porte le surnom de Chemin de fer de la Mort.

Le train de la mort ... 

- Visite de la ville de kanchanaburi qui possède une histoire chargée. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Japonais y prirent position et forcèrent leurs prisonniers à construire une ligne de chemin de fer pour relier la Thaïlande et la Birmanie dans des conditions abominables. Plusieurs musées retracent cet épisode douloureux.

Excursion au parc national d’Erawan en bus avec la visite des 7 cascades avec pour objectif de se baigner dans les bassins naturels aux eaux vert émeraude.

Les chutes d’eau d’Erawan 

3) Retour Bangkok en train pour une nuit

4) Bangkok à Phuket en avion: le13 mars

- Aéroport de Don Mueang à Bangkok en direction de Phuket.

- Location de voiture à Phuket , puis direction Khaolak .

Journée transfert ...... vers le Sud 

5) Khaolak : du 13 au 15 mars

Plus paisible que sa voisine Phuket, Khao Lak est une destination réservée aux amoureux de la nature et de plage. Située dans la province de Phang Nga, à 80 km au nord de Phuket, cette région propose un arrière-pays vallonné couvert d’une végétation luxuriante, de longues plages de sable fin baignées par la mer d’Andaman avec des fonds marins exceptionnels.

- Cascades de Ton Chong Fa et de Sai Rhung

- Les pitons calcaires de la baie de Phang Nga

- L’archipel de Similan: constitué de 9 îlots granitiques couverts de jungle et baignés d’eaux turquoise. Un vaste terrain de jeux pour les plongeurs, réputé comme l’un des plus beaux spots au monde. Nous effectuerons cette excursion selon le nombre de chinois à l’embarcadere et du prix des plongées ( c’est donc loin d’etre gagné )

6) Raway ( Ile de Phuket) : du 16 au 21 mars

Nous déposerons notre véhicule à l’aeroport, puis nous prendrons les bus publics pour nous rendre à notre nouvelle étape via la capitale de l’ile « Phuket Town ». Pour notre première petite semaine de Farniente, on a choisi l’extreme Sud de l’ile de Phuket tout près de Raway et plus exactement à quelques centaines de mètres de la plage de Yanui Beach.

Yanui Beach se trouve dans un creux, entre deux montagnes... d'un côté le cap de Prompthep, de l'autre la pointe où se trouve l'Eolienne de Naiharm. Pour visiter la région, nous allons louer un scooter chez Nina’cars ( petit clin d’œil à notre petite fille «préférée»)

L’usage de ce moyen de déplacement est toujours un gros problème, puisqu'il semblerait que je n’ai pas le droit de conduire un engin à moteur quelque soit sa cylindrée , bien que je sois titulaire d’un permis A1 en permis national et international . Le loueur, un expatrié Français, m’ a assuré de sa validité et me propose même une assurance en reponsabilité civile. Alors, faisons lui confiance , d’autant que sa réputation est excellente sur la toile. Mais, Il est clair que l’on va être hyper vigilant en espérant que cela sera suffisant pour ne pas avoir à regretter cette location .

Ce que nous aimerions voir pendant ce séjour:

- Le cap de Prompthep, une grande falaise dominant la mer, orientée plein sud.

- Le petit Village des Chaoleys, les «Gitans de la mer». Avec la création de réserves naturelles marines, la diminution des stocks de poissons et la frénésie des constructions, les "Chao Lay" ou "gens de la mer" ont de plus en plus de mal à perpétuer leurs traditions ancestrales.

- Naiharn Beach: Elle fait partie des plus belles plages de Phuket

- Koh Hé ( Corail Island ) : Une petite Ile où l’eau est claire, le sable est blanc et les forêts vertes. Un croissant de sable blanc assis entre une belle forêt et une eau cristalline.

Koh Hé  

7) Ao nang : du 21 au 25 mars

Au revoir à la célèbre Phuket, nous allons prendre notre premier ferry pour nous rendre sur le continent à Ao Nang, tout près de Krabi. Nous avons longtemps hésité avec Railay ou tonsai Beach. Mais la peur d’etre Un peu trop isolés nous a fait choisir Ao Nang, on pourra toujours rejoindre Railay en long tail boat et profiter de ces magnifiques Panoramas.

Que visiter dans la région sachant que nous n’aurons que trois jours pleins et que bien entendu, nous aimerions profiter un peu de la plage.

- Koh Poda: à 8 km de Ao Nang, cette île est un rocher circulaire de plus d’un km de diamètre, entièrement encerclée par une plage de sable fin.

- La grotte du tigre: Elle a été construite dans une grotte de calcaire. On visite le temple, puis on doit gravir + de 1200 marches pour accéder au temple situé à 600 mètres d’altitude. Apparemment c’est très sportif!! Une fois en haut on a une vue incroyable sur la région de Krabi.

Tonsay Bay et Railay Beach: C’est du bout de la plage de Ao Nang que l’on peut rejoindre Railay Beach. il faut compter environ 15mn de long tail boat pour y arriver. La plage de Railay est une très belle plage de sable fin et d'eau turquoise surplombée de magnifiques montagnes calcaire. Il est possible de louer un kayak directement sur la plage pour partir à la découverte des côtes calcaire du coin.

L’acces a Railay beach est accessible uniquement en bateau ... 

8) Koh Lanta : du 25 au 31 mars

Nous reprenons une nouvelle fois le ferry, et une nouvelle fois, nous quittons le continent pour nous rendre sur une île ... et quelle île ... la très connue de nom: Koh Lanta.

La très célèbre Koh Lanta  

Le choix de Koh Lanta n’est pas dû à l’attirance qu’aurait pu provoquer l’ émission télévisée, d’autant qu’elle n’a été tournée qu’une seule fois en Thaïlande , sur l’ile De Koh Rok (archipel de Koh Lanta). Notre séjour ( le plus long) sur l’ile de Koh Lanta est dû au fait que ce serait une île plutôt calme avec de superbes plages et qui nous a été recommandée pour la plongée, car enfin nous allons plonger en mer d’Adaman. Nos premières plongées thaïlandaises ... (à moins d’un coup de cœur lors de nos précédentes etapes). Le lieu choisi pour cette semaine est klong Hin Beach. Sa situation centrale sur Lanta Yai devrait nous permettre d’atteindre facilement les differents sites que l’on envisage de découvrir en scooter.

Ce que nous aimerions voir:

- La vieille ville : Lanta Old Town. C’est un petit village situé sur la côte Est de Koh Lanta. Il y a des années de cela, l’ancienne ville (Lanta Old Town) était le centre commercial de l’île et possédait son unique port.


- Khao Mai Kaew Caves. Les grottes de Khao Mai Kaew se trouvent dans le centre de l’île, celles-ci disposent de magnifiques roches et d’impressionnantes stalactites et stalagmites.

- Les gitans de la mer: Connu sous le nom de Chao Leh par les thaï, les gitans de la mer (Sea-Gypsy) vivent à part et ne se mélangent pas trop aux autres populations locales. Ils ont leurs propres coutumes, croyances, rituels et même leur propre langage.

- Les sources chaudes ou « hot water spring » : Au centre de l’île, il est possible de se baigner dans des petites piscines naturelles d’eau chaudes. Idéal pour se détendre, et ça change de la plage !

- Koh Lanta Noi : l’île du Nord, plus petite et moins développée que Koh Lanta Yai. Partir à la découverte de cette île presque totalement préservée, dont certain disent qu’elle est comme Koh Lanta 30 ans auparavant. on peut y découvrir une végétation luxuriante, bien plus variée qu’a Koh Lanta Yai, des rizières en terrasses, ainsi que des plantations de caoutchouc et de palmiers.

-Découvrir les temples et les mosquées de KOH LANTA: Une des choses qui peut surprendre à Koh Lanta, c’est le mélange des religions qui font partie de l’histoire de l’île. On peut visiter des temples bouddhistes, chinois, mais aussi des mosquées, puisque l’islam est la religion majoritaire sur l’ île. Tout le monde vit ici en harmonie et cette multiculturalité permet d’assister régulièrement à des cérémonies.

Koh lanta Noi 

Parc national MU: Le Koh Lanta Marine National Park Mu a été Créé en 1990 pour protéger les 15 îles de l’archipel de Koh Lanta. La partie principale est située dans le sud de Koh Lanta . Dans ce beau cadre naturel, on peut marcher le long des allées du parc et admirer le phare pittoresque. Les long-tails boat peuvent nous emmener sur les petites îles inhabitées de la région. Le parc marin comprend également Koh Rok Nok, avec sa baie et sa falaise en forme de croissant.

La pointe sud de l’ile de Koh Lanta... 

9) Phi Phi : du 31 mars au 03 avril

On ne pouvait pas voyager au sud de la Thaïlande sans faire une halte à la très (trop) connue île de Kho Phi Phi . La majorité des commentaires sur cette île nous avertit que bien que très belle , Phi Phi est surpeuplée en haute saison , bruyante et où la fête bat son plein chaque nuit. Mais pouvions nous faire l’impasse au point de le regretter dès notre retour. On a donc choisi de la voir à la fin de notre séjour ( ou l’on espère que la saison touristique sera plus faible et nous poserons nos valises au nord est de Phi Phi Don, dans la baie de Lo Ba Kao, loin du trépidant village de Ton say Pier . A notre arrivée au port de Ton Say , Mr Tuna doit nous récupérer et nous emmener en long tail boat jusqu’a notre bungalow .

1/2 heure de transfert en long tail boat pour rejoindre  Loh ba kao bay .. 

Sur l’ile, pas de moyen de locomotion... ni voiture, ni scooter , juste quelques vélo et canoë pour découvrir l’ile . Mais le moyen le plus efficace, restera la marche à pied.

Le centre de l’île se visite rapidement à pied. Une petite demi-heure de marche nous amène jusqu’au View Point. Depuis ce point culminant de l’île de Phi Phi Don, on peutadmirer un panorama luxuriant. Sur la photo, on aperçoit au premier plan la plage de loh lanna bay, sur la droite la plage de Nui bay et tout au fond celle de loh ba kao bay. Nous aurons donc le choix selon notre humeur du matin pour tremper nos fesses.

Il faudra tout même que l’on se rende à Ton say bay pour s’impregner de la vie touristique du lieu et aussi pour y déguster un mojito devant un somptueux coucher de soleil.

Ton say bay  
Le village sans touriste... 

10) Phi Phi ➡️ krabi ➡️ Bangkok: 03 avril

La journée s’annonce penible puisque nous allons quitter la Thaïlande du sud pour rejoindre Bangkok.. mais toutes les bonnes choses ont une fin et après tout, il nous reste deux jours de vacances ..

Déroulement de la journée : Long Tail boat ==> Ferry ==> Taxi ==> avion ==> métro ==> Hôtel 🏙

Hôtel Royal  Ivory Nana

11) Bangkok: 03 au 05 avril

Nous voilà de retour dans la capitale... on doit se préparer à quitter la Thaïlande. La journée du 4 avril va être consacrée au shopping et à nos derniers achats avant de vous revoir . On aura pas de peine à dilapider nos derniers baths thaïlandais car on a déjà repéré ...

Terminal 21, MBK center, Siam Paragon se feront un plaisir de nous accueillir ... 

12 ) Bangkok ➡️ Dubaï ➡️ Paris: 05 au 06 avril

Dur retour vers la réalité ... 

Voilà, désormais vous connaissez notre projet au pays du sourire... il nous a fallu trois mois pour le construire ... il n’est pas figé et peut être le modifierons nous selon notre humeur du moment

2
Départ pour L’aventure 

5:30 .... La vache, ça fait un moment que l’on ne s’est pas levé à cette heure... on boucle tout ( valises et maison ) et on saute dans la Twingo, direction la gare pour prendre le train et débuter une longue et pénible journée ( idem pour la nuit ) ... Mais bon, c’est pour la bonne cause et en principe dans 24 h on passe en mode tongs pour un mois ..

Cool , on se prépare  pour cette dure journée  
Brigitte est contente ..il y a personne dans l’avion , on est à l’aise , c’est quand même spacieux un A 380

L’attente commence à être longue, mais bon , on tient le bon bout...

3

Il va bien falloir manger et boire... Ce qui fait qu'il va falloir communiquer et comme Duolingo Thaïlandais n'est pas au point , j'ai recherché un site qui traite du vocabulaire de base et qui peut nous sauver la vie. Si vous souhaitez nous parler thaïlandais à notre retour vous pouvez toujours vous exercer ici

4


Les thaïlandais ne disent jamais «Bangkok» pour désigner leur capitale, ils emploient “Krung Thep» qui est le diminutif de :

«Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prast»

et qui veut dire : “Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn»

Voilà, nous sommes enfin arrivés en Thaïlande . Le voyage s’est bien passé et le fait de le diviser en deux vols de 6:00 ( environ) est plutôt une bonne chose . Notre escale à Dubaï a été rapide et le temps de déambuler dans les boutiques de Duty free définitivement trop chères pour notre porte feuille, nous nous retrouvons assis dans un nouvel A380 pour la dernière partie de notre voyage.

Atterrissage impeccable , nous récupérons nos bagages ( l’episode « Bali » ne s’est pas renouvelé ) , changeons de l’argent à Superich, faisons la queue pour acheter un forfait téléphone et vite nous nous dirigeons à l’Airport Rail Link , le métro qui nous amène dans le centre Bangkok. Notre hôtel est situé dans le quartier de Nana de Sukhumvit . On se rend très vite compte que nous déposons nos valises dans un des Quartiers rouges de Bangkok. La musique bat son plein dans les bars et les filles ne sont pas vraiment farouches.

Nos premières impressions sont très bonnes , dépaysement total , des rues pleines à n’importe quelle heure et il y fait chaud , très chaud même.

Mais la fatigue se fait ressentir et on aspire à une seul chose : trouver un bon lit...

Nos premières sensations  à Bangkok 
• • •

- 08 mars : À la découverte des temples et palais de Bangkok

Aujourd’hui, journée culturelle, nous partons avec l’intention de visiter les principales merveilles de la ville. Le taxi ne nous tentes pas vraiment , nous utiliserons le métro aérien pour rejoindre central pier et prendre le « orange boat », bateau que la majorité des thaïs utilise pour se déplacer dans la ville . Pour notre part, on trouve sympa de nous mêler aux locaux et découvrir les différents palais en empruntant le Chao Phraya . Nous ne le regrettons pas .

Se déplacer en empruntant le fleuve est très sympa 
La vision des buildings est impressionnantes  

En fait, les ferrys fonctionnent comme un ligne de métro avec de très nombreuses stations sur le Chao Phraya. Tout le long du fleuve, on aperçoit des temples et des bâtiments tous plus beaux les uns que les autres.

On arrive sur les berges du temple de Wat Arun. Troisième temple le plus sacré de Bangkok, le Wat Arun fut construit après la destruction d’Ayutthaya lorsque Thonburi devint la capitale de la Thaïlande. Il servit alors de chapelle royale au roi Taksin.

L’histoire raconte que son nom puise ses origines dans celui d’une divinité hindoue, Aruna (l’aurore). Il est situé dans le quartier de Thonburi. Signifiant «Temple de l’aube», le Wat Arun serait le premier temple à avoir reçu la lumière du matin, selon la légende.

Bien qu’il s’agisse d’un temple bouddhiste, la pyramide symbolise le mont Meru coiffé du trident de Shiva. 
Motifs floraux et « composition naïve » au temple Wat Arun  
L’impressionnante pyramide principale du temple Arun  
Juste magnifique 

A quelques centaines de mètres, on découvre le temple of Dawn ou deux colosses gardent l’entree et protègent un bouddha magnifique.

 temple of  Dawn

La visite terminée, on prend un bateau qui nous permet de traverser le Chao phraya pour se rendre tout près du Grand Palais qui ne se visite pas ( une des très nombreuses demeures du roi). On bifurque donc sur la droite pour pénétrer dans le Wat Pho avec son célèbre bouddha couché.

Très impressionnant... 

Au-delà de son aspect sacré, il faut reconnaître que le Wat Pho est tout simplement magnifique.

Le temple date de 1688. Il regroupe un ensemble d’édifices avec des petites cours, des cloîtres et des jardins. Le Wat est d’une grande superficie. Dans le bâtiment principal se trouve le chef-d’œuvre, le Bouddha Couché.

Cette statue dorée de 46 mètres de long et de 15 mètres de haut a été construite en1832. Elle est somptueuse. Ses yeux sont incrustés de nacre donnant un aspect térébrant au regard du saint personnage. Sa chevelure semble être composée de centaines de petits Chedi qui accentuent son côté vénérable.

Le détail, que l’on peut retenir, est sans aucun doute la plante des pieds du Bouddha Couché qui est ornée de 108 motifs. Il s’agit de représentations sacrées, symbole du savoir du Bouddha. Les motifs sont en quelque sorte les marques des étapes parcourues par Bouddha, l’empreinte d’un chemin qui l’a mené à la Libération.

La plante des pieds de Bouddha.. 

Le Wat Pho est l’un des plus grands et des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok.

Tellement beau que l’on a du mal  à tout voir 

Après déjeuner, la chaleur avoisine les 32°.. l’envie de boire une bonne bière fraîche nous prend. On saute dans un tuk tuk , direction Khaolak san road ...

Brigitte voulait conduire , mais on lui a dit qu’il fallait un permis international.. 

Khao San Road… C’est LE quartier à touristes de Bangkok. La capitale mondiale des backpackers. L’endroit où se croisent un jour ou l’autre les routards de tous pays qui voyagent sac-à-dos à travers l’Asie du sud-est. Certains détestent, d’autres adorent… Nous penchons plutôt pour la deuxième catégorie. C’est un quartier à voir en tout cas. Mais nous découvrons le quartier de jour, ici la nuit doit être chaude. Restos bon marché, magasins, agences de voyages, salons de massages… ici, tout voyageur pourrait presque arriver le sac-à-dos vide et s’équiper entièrement. Certes, il faut faire attention aux contrefaçons de mauvaise qualité, mais pour les vêtements de tous les jours, tee-shirt, fringues d’été, maillots de bain, tongs… Khao San Road est un paradis

La rue mythique  de Khao san road...
Il y fait tellement chaud  qu’un parasol local est nécessaire .. 

Pour une première journée en Thaïlande, le rythme est intense, la chaleur et la fatigue ont raison de nous , on rejoint notre quartier de Sukhumvit pour prendre un peu de repos, émerveillés par ce que l’on a pu voir.

• • •

- 09 mars : Along the klongs

Ce matin, debout 6:00 , rendez vous avec Julien pour la découverte des klongs ou canaux qui sillonnent Bangkok. Mais voilà, grosse surprise , il pleut et ce n’est pas un crachin breton , mais plutôt un très gros orage et qui dure, qui dure... enfin on ne va pas se laisser impressionner. Au boulot , on n’est pas des feignasses.

1:00 de métro, plus en supplément 10 mn de taxi sous une pluie torrentielle, nous voilà sur le bord d’un Klong où l’on retrouve notre guide Chang ( facile à retenir ...c’est le même nom que la bière ) et deux couples de Français dont on avait fait la connaissance par Facebook. En fait, et pour tout vous dire , j’avais réservé le bateau par Facebook à Julien et ensuite j’ai déposé une petite annonce sur FB pour partager le bateau . Voilà comment nous avons fait la connaissance de Florine (Lille) et Elodie ( Nice) ce matin , sur le bord d’un klong , sous une pluie tenace. Deux couples d’a Peine 35 ans que l’on a trouvé charmants.

Avant d’avancer dans notre récit , on doit déjà vous dire que l’on a passé une journée autant extraordinaire qu’inoubliable ( la pluie s’est arrêté de tomber).

Pour vous permettre de mieux connaître de que nous avons vécu je vous mets le lien du blog de Julien qui est passé plusieurs fois sur les chaînes françaises et notamment à faut pas rêver.

Along the Klong: http://alongtheklong.blogspot.fr/p/classic-trip.html

Notre programme de la journée:

Heure de départ :

Durée totale : 4 heures

Escales :

  • exploration du Wat Ko, le "Island Temple" 30 min
  • découverte d'une ferme d'orchidées 10 min
  • déjeuner chez l'habitant au bord de l'eau 1h
Départ de notre balade sur le Klong 
La Venise thaïlandaise  

Visite du Wat Ko . Island temple

Comme la majorité des thaïlandais, Chang est très accro de Bouddha et du roi . Tout en nous faisant découvrir le temple de Wat Ko qui est plutôt modeste , il nous a parlé du Bouddhisme et de ses rites. Il nous a d’ailleurs fait partiper à quelques uns, ce qui était plutôt émouvant . Tout en nous racontant l’histoire de son pays , il en est venu à nous parler du roi , le seul qu’il a vraiment connu puisqu'il a régné 70 ans , le roi Rama IX , mort en octobre 2016. Je n’avais jamais vu quelqu’un parler d’un roi de cette façon là. On aimerait bien parler de cette façon là de nos chefs d’état ... et pour finir, notre bon Chang s’est mis à pleurer... on ne savait pas où se mettre ... il s’est vite repris et on a pu reprendre notre visite du temple.

Et bien voilà, on est devenu bouddhiste .. 

A l’heure du déjeuner, le soleil joue à cache à cache, la température est agréable, Chang propose de nous restaurer en profitant du bord du klong.

A table... 

Notre périple sur le Klong reprend

La vie sur le canal... 
Les animaux du canal.. 
Le Varan Malais est inoffensif 

La Thaïlande est le refuge d’une espèce qui impressionne toujours le néophyte, le varan malais. Ce lézard ou plutôt ce saurien aime autant la ville que la campagne et de par son aspect tétanise bien souvent...

La fin de l’excursion se clôturera par une visite à la ferme des Orchidées. Au milieu des Klongs ce jardin où pousse toutes sortes d'orchidées est d’une beauté incroyable .


Les orchidées thaï  
Au revoir Mr le Jardinier 

.

Cette journée pour laquelle nous avons eu tant de difficultés pour la réserver a été un grand moment de bonheur. Nous étions loin de soupçonner qu’il existait encore de tels lieux dans une très grande ville comme Bangkok . Nous avons la chance de le savoir maintenant grâce à des personnes comme Chang qui joue au guide francophone alors que ce n’est pas son métier . L’amour qu’il porte à la nature et à son pays fait vraiment plaisir à voir ,...Merci à toi Chang



Petit bonus en différé , une petite vidéo de ce que nous avons vu sur les klongs au fond de notre barque. Asseyez vous . Prenez 5 minutes pour ressentir ce que nous avons vécu .

Un pur moment de bonheur ... 
5

Kanchanaburi est une ville de l'ouest de la Thaïlande connue pour la Voie ferrée de la mort construite pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette ligne de chemin de fer traverse la rivière Kwaï Yai par le pont sur la rivière Kwaï.

-10 mars : le chemin de fer de la mort

Nous quittons Bangkok et rejoignons la gare de Thonburi qui se trouve sur l’autre rive du chao phraya. On pensait un moment y aller par le bateau , mais le temps de trajet est vraiment trop long et notre train part à 7:50. On a opté par « GRAB » l’equivalent de UBER en Asie du Sud est . A recommander, rapide et pas cher . Du coup on était à la gare beaucoup trop tôt . On a retrouvé Elodie et Baptiste qui partait vers le sud . On est allé faire un tour au marché à côté après avoir acheté nos billets de train .... il y a très longtemps que l’on avait pas acheté de billets ....

Le marché de thonburi  

Il est temps de se rapprocher du quai de la gare et voir à quoi ressemble notre train, qui paraît il , est inoubliable.. Le voyage ne coûte 100 bath soit environ 3€, Et uniquement payant pour les touristes.

Notre train .... de la mort 

Voilà notre train ... aucune équivoque possible , c’est bien un troisième classe et quand on l’observe bien , je vous assure que les chemins de fer thaïlandais sont loin de la certification ISO 9001 ( quelques souvenirs remontent) . Pour résumer... pas de fenêtres ou si peu, on voyage les portes grandes ouvertes, les banquettes sont dures comme du bois aves des fixations défaillantes . Le pire, c’est intercirculation entre deux voitures ... il faut bien choisir son moment pour changer de voitures sous peine de se faire coincer une jambe ou un bras .... et le train est bondé. Petite anecdote, sur cette ligne, il n’y a que le touriste qui paie .... c’est gratuit pour les thaïlandais . Et pourtant les gares en campagne sont bien entretenues , et propres , le personnel est nombreux et habillé style militaire du III eme Reich. J’ai une petite pensée pour notre beau pays ou la plupart des gares sont abandonnées et ou l’on veut fermer les lignes non rentables ..... c’est Guillaume qu’il faut mettre au rebut.. enfin oublions tout ça et revenons à notre voyage de 4h vers Kanchanaburi.

Un beau voyage en train  inoubliable-

Kanchanaburi arrive. le voyage long mais épique s’est très bien passé, ou sans cesse, des marchands ambulants nous proposent à manger et à boire à des prix dérisoires, on est loin de l’illustre sandwich SNCF degueulasse et hors de prix . Mais nous ne descendons pas et continuons jusqu’à Saphan tan krasae et voir notre tronçon du chemin de fer de la mort , faisant référence au nombre de prisonniers morts lors de la construction de la ligne pendant la seconde guerre mondiale.. on emprunte donc le fameux pont de bois , le train roule au pas sur ce tronçon pour permettre aux voyageurs d’admirer le paysage et de prendre des photos ( ou alors c’est dangereux et on ne peut rouler plus vite ), Il faut dire que les autorités thaïlandaises ont bien fait les choses et ont mis en valeur cet endroit .

Les bords le la rivière Kwaï sont superbement aménagés  
Heureusement Bouddha était dans le train ... 

Petit récapitulatif vidéo de cette journée.

Du coup, pris dans l’ambiance, on a raté notre arrêt .. obligés de descendre à la gare suivante ( la Birmanie n’est qu’a quelques kilomètres et on a pas de visa d’entrée ) et après s’ etre restauré d’un pad Thaï et d’une bonne Chang on revient vers kanchanaburi où l’ on a réservé au Pongphen Guesthouse , cher à Sarah et à Loïc.

Vraiment un bel endroit à recommander ... 

-11mars: le parc national d’Erawan

Notre bus pour les waterfalls d’Erawan décolle à 8:00 de la gare central d’autobus . Il nous faut donc encore sortir du lit à des heures sans nom. On avale le petit déjeuner , on saute dans un tuk-tuk pour essayer d’attraper le bus public pour le parc national, ( les cascades se trouvent à 70 km de kanchanburi)

Attention les yeux ... le bus Mercedes  que l’on oublie pas  

Bon ça y est , on a les billets (50 baths le trajet... ) maintenant, reste à monter à bord et c’est une autre histoire , c’est bondé de chez bondé . Mais tout est bien qui fini bien, on va même voyager assis ..il faut dire que certains ont fait le trajet assis sur les marchepieds ..

En route pour Erawan  

Après 1:30 de voyage on arrive enfin au parc National. Il fait déjà chaud et on a hâte d’aller se rafraîchir au bord de l’eau.

Situé dans la province de Kanchanaburi, le parc national Erawan est le parc naturel le plus visité de Thaïlande. Créé en 1975, il abrite une série de sept chutes d’eau. L’endroit idéal pour

se baigner dans les bassins naturels aux eaux vert émeraude.

Magnifique, c’est seul mot qui nous viens à la bouche ... La balade pour aller de la première à la septième cascade et en revenir dure entre 3 et 4 heures.. Évidemment, nous n’avons pas oublier le maillot de bain pour profiter de baignades revigorantes des bassins. Chaque niveau dispose d’un bassin pour se baigner. Autre attraction, les poissons Garra Ruffa (aussi appelés poissons-docteur). Il s'agit des fameux poissons utilisés pour les fish pédicures dans les centres de soins. Un toilettage qu'ils réalisent ici gratuitement en s’empressant de venir grignoter les peaux mortes des baigneurs... Une expérience qui ne s’oublie pas !

Des couleurs exceptionnelles  
Sept cascades toutes aussi belles les unes que les autres.. 
Les Garra Ruffa adorent les vieilles peaux... 
On ne s'en lasse pas... 
Pedicures naturelles 

Une journée que l’on est pas prêt d’oublier

-12 mars: Le pont de la rivière kwaï

Pour notre dernier jour à kanchanaburi , on se devait d’aller voir le pont de la rivière Kwaï sur lequel on était passé en train à notre arrivée .

Petite précision sur la rivière Kwaï , la très grande majorité des touristes prononcent Kwaï comme beaucoup d’entre nous.. il faut savoir que les thaïlandais se moquent de nous quand ils entendent le mot Kwaï, car pour leurs oreilles, on évoque le buffle d’eau. En fait, il faut prononcer quouère comme on dit « Rastaquouère »

Nous avons loué des vélos pour découvrir un peu mieux la ville qui tout compte fait est très grande ..

Allez roulez jeunesse... 
Le pont de la rivière « quouère »
Double rail sur le pont ... je ne sais pas pourquoi ? 
Le cimetiere militaire .. 
Sur le bord de la rivière  

En arrivant à la gare, on a eu la chance d’apercevoir un train de prestige très luxueux , « l’ Eastern Oriental Express ..on est loin de notre train de 3ème classe

Sur ce train la carte SNCF n’est pas valable  

Nous, nous attendons notre train de 3ème classe qui doit nous ramener à Bangkok et retrouver notre quartier « rouge » de nana Sukhumvit. Demain nous nous envolons vers le sud à Phuket. Pour conclure, la région de Kanchanuburi est très belle et aurait certainement méritée plus de temps ...

6

13 mars

Ce matin, on quitte Bangkok pour Phuket ... notre avion décolle à 11:50. On a juste le temps de boucler notre valise , de sauter dans un taxi et nous rendre a l’aeroport de Don Muang.

Temps de vol 1:15´ atterrissage parfait, nous foulons le sol de l’ile de Phuket. Première constatation , il fait très chaud . On repère notre agence de location voitures , et après une petite 1/2 h , on se retrouve sur la route qui nous mène à Khaolak pour 3 nuits. Nous allons enfin profiter des premières plages thaïlandaises ...

Khao Lak a été pratiquement totalement détruit par le Tsunami du 26 décembre2004, mais a depuis été entièrement reconstruit et s'est même largement développé. Un mémorial situé au bord de la route nationale 4 et un musée du Tsunami rappellent ce que la région a enduré. Le tsunami a tué environ 8000 personnes en Thaïlande.

Première plage thaïlandaise  

Après avoir poser nos valises au Hillside Villas , notre premier souci a été de trouver une plage . Pas trop difficile , on vous l’avoue . On a échoué sur une longue plage de sable blond bordée de filaos ( tient, ça nous rappelle quelque chose...), quasiment déserte et si l’eau n’etait pas aussi transparente que dans nos têtes , la température était au rendez vous (environ 30°). Que du bonheur...

Les traces du Tsunami sont complètement effacées , la végétation a repris ses droits et on a du mal à imaginer, qu’ici , tout a été détruit ..Les images du film « the impossible » (tourné ici à Khaolak),nous reviennent en mémoire pour nous rappeler l’horreur que ces gens ont du vivre... mais restons positifs et pensons avant tout à nos vacances.

Premiers cocktails ..... à Khaolak  

14 mars: de Ton Chongfa waterfall à White sand beach

Pour garder un peu d’activité , on se rend à une quinzaine de kilometres au nord de Khaolak pour voir les cascades de ton chongfa . Même si elles sont annoncées dans notre guide comme jolies, on se doute qu’elles ne sont pas a la hauteur de celles d’Erawan.

La balade nous tente et il faut éliminer les excès de riz...

Agréables moments,  on a même droit à notre Spa Fish 

Il est 13:00 , il est temps de prendre un bon bain avant de se restaurer, puis de faire une bonne sieste récupératrice . Direction White sand Beach . Merveilleuse plage pratiquement déserte ... que du bonheur

White Sand Beach 

14 mars: la sublime baie de Phang Nga

Aujourd’hui , nous projetons une excursion à baie Phang Nga situé au nord de phuket d’un coté et de Krabi de l’autre . Bien que dans la même région , elle se trouve à 75 km de notre hôtel. Hier soir, nous avons prospecté l’excursion auprès des agences de voyage de Khaolak, mais ils nous prennent pour des «Américains » et puis l'idée de se retrouver à une vingtaine dans un bus puis dans un long tail boat, ne nous attire pas particulierement...

Nous voilà donc parti à l’aventure, on trouvera bien un bateau sur place. En chemin , on découvre des paysages magnifiques et tout ça dans une propreté irréprochable. Après 1h30 de route , on arrive à l’ embarcadère à quelques kilomètres Phan Nga. Pas grand monde sur le parking, il est relativement tôt pour la plupart des touristes... le moteur de la voiture tournait encore que déjà, nous étions accrochés pour une balade en Long tail boat . Affaire conclue rapidement , nous partons tout les deux dans un bateau . Le pied , exactement ce qu’on voulait , en route pour une belle virée de 3h.

Sympa la balade en long tail boat privé 

Tout autour de nous, la mangrove et ses palétuviers nous entoure dans ce bras de mer naviguable. Au loin les silhouettes des formations rocheuses apparaissent, majestueuses.

Paysages magnifiques ... 

Autour de nous, le relief s’élève pour atteindre un premier point de vue sur l’île de Koh Panyi.

C’ est un village de pêcheurs construit sur pilotis et adossé à un énorme pain de sucre. Les pêcheurs qui l’habitent font partie d’une communauté musulmane d’origine malaise et qui a un statut de minorité dans le sud de la Thaïlande. Ces pêcheurs sont isolés du reste du pays et il leur faut plus de 20 minutes de pirogue pour rejoindre le continent où se trouvent les infrastructures les plus basiques (médecin, écoles …). Ils sont coupés du reste du monde dès la moindre tempête. Si ces pêcheurs malais se sont installés sur ces pilotis au cours du XVIIIème siècle c’est car la législation thaïlandaise ne leur permettait pas de posséder des terres.

Le village sur pilotis de Koh Panyi

Pour l’instant nous ne débarquerons pas sur Koh Panyi. Une escale y est prévu au retour pour se restaurer et se rafraîchir. Nous continuons notre croisière en direction de l’île de Koh Phing Kan.

Il dccnous faut encore une bonne dizaine de minutes de mer pour la rejoindre. Les îlots calcaires se su#&ccèdent jusqu’à ce que l’on s’approche plus particulièrement de l’un d’eux


l’île de Koh Phing Kan. 

A quelques encablures de Koh Phing Khan, se trouve le rocher de Koh Tapu, le « clou » dans une sorte de petite baie abritée et qui a servi de décor dans un film de James Bond , l’homme au pistolet d’or..

Le clou de Koh Tapu  

Nous reprenons finalement la direction de Koh Panyi où nous nous arrêterons cette fois-ci ..

Koh panyi 

A côté des pontons se trouvent les restaurants accueillant les touristes. Pour se rendre dans le village, on doit alors passer par l’arrière du restaurant qui débouche sur l’arrière des boutiques donnant sur la première ruelle du village.

La vie ne doit pas toujours être facile dans ce village 

On reprend désormais la direction de Phang Nga et de la terre ferme. On en profite une dernière fois pour observer le magnifique panorama sur la baie.

baie Phang Nga magnifique paysage style baie d'along Thailandaise..

Pour ne rien oublier de cette magnifique journée , une petite vidéo à regarder sans modération

de retour sur kaolak, on file à notre petit paradis, la plage de White Sand Beach

On l’aimait bien notre ami l’ecureuil ...

7

Notre trop court séjour à Kaolak se termine et nous rend un peu nostalgiques. J’etais plutôt réservé sur cette étape. Mais c’ était une erreur. Sans hésitation, nous pourrions facilement passer une semaine de vacances ici. Mais d’autres aventures nous attendent ...Directiona l’aéroport de Phuket pour rendre notre auto et appeler un taxi pour nous descendre vers Yanui Beach (40km). Les transports publics sont désastreux sur l’ile pourtant hyper touristique .

On quitte cet endroit avec regret .. 
ils  parlent un peu français à Phuket ?

L'île de Phuket, la plus grande de la Thaïlande, est si étendue que l'on a rarement l'impression d'être entouré d'eau. C'est peut-être pour cela que le préfixe “ko ou Koh ” (“île” en thaï) a été abandonné.

16 mars: une île touristique

Il est toujours difficile d’arriver dans un nouvel endroit lorsque l’on vient de quitter ce que l’on a adoré. Bon voilà , peut être l’aurez vous compris , mais nos premiers ressentis sur Phuket sont un peu mitigés . En fait , de ce que nous avons pu voir, c’est que l’ile forme une seule et unique urbanisation avec des constructions, partout des travaux routiers en abondance , une circulation démoniaque .... ce qui fait que la végétation est moins dense, plus sèche et surtout comme c’est hyper touristique, ce n’est pas très propre contrairement à ce que l’on avait pu remarquer jusque là .

Allez arrête de te plaindre et attend de mieux connaître pour te faire un jugement .. en attendant nous prenons nos quartiers au Yanui Beach Hideway , petit resort un peu roots, mais ou le personnel est très gentil.. une bonne douche et on file à la plage qui se trouve à 5 mn de marche . Génial

 Rayon vert ou pas ?? 

17 mars : On découvre ...

En fait, Yanui Beach est peut être le seul endroit de l’ile encore un peu sauvage car ce matin, en nous levant , on découvre un pré avec des vaches ( rassurez vous, ce n’est pas de l’Aubrac ) et des oiseaux magnifiques.

Chouette , on est à la campagne ... 

Notre scooter a été livré , et comme notre programme est plutôt flou , on va partir un peu à l’aventure , sans but précis , découvrir notre coin de vacances .

Juste pour découvrir les alentours... 
La petite plage de Yanui Beach  

On monte jusqu’au point de vue de Windmill view point où le panorama devrait nous séduire .

Windmill view point 
Beau panorama 

La petite station balnéaire de Nai Harm n’etant Pas loin , on y avance en empruntant une petite route sinueuse et pittoresque. Nai Harn Beach est une très belle plage entourée de collines verdoyantes et de petites îles.

C’ est une plage de fin sable blanc bordée d'une eau d'un bleu parfaitement limpide. Un petit ruisseau, issu du lac de l'autre côté de la route, traverse la partie sud de la plage. Il y a un peu de monde dans cette baie et très peu d’ombre, on pousse donc à deux kilomètres plus au nord jusqu’a la plage de Ao Sane , et la c’est parfait... juste ce que l’on aime . La journée s’annonce bien

Un petit air des Seychelles non? 
Une très petite plage ombragée ou l’on se sent bien  

18 mars

La journée est consacrée à la découverte du sud de l’ile .. Promteph cape et la station balnéaire de Kata Beach sont au programme .Mais avant d’attaquer tout ça, prendre un solide petit déjeuner nous semble important.

Petit déjeuner au Yanui Beach hideaway 

Promthep Cape à la pointe sud de l'île de Phuket est l’endroit idéal pour prendre la photo du coucher de soleil. Ce cap rocheux est le point de rencontre quotidien pour plusieurs centaines de touristes venus s'aligner avec leur appareils photo. Pour nous, il n’est que 10h lorsque l’on arrive en haut et déjà de nombreux bus ont déposés leur horde de chinois avides du selfie du siècle et ça devient vite un champ de foire. Le cap, a lui seul n’a que très peu d’intérêt avec ses nombreuses boutiques à touristes, si ce n’est une belle vue sur les îlots avoisinants qui sont nombreux dans cette partie de la Thaïlande.

Promthep cape 

Un peu déçus de notre visite sur Promteph cape, on décide de remonter vers Kata Beach. Très belles plages de sable blanc et qui serait sur le podium des plus belles plages de l’ile. On choisit de nous étendre à la plage sud en espérant trouver peu de monde et un peu d’ombre car notre parasol est à l’ile Maurice... Bon pour l’ombre, il va falloir jouer serré mais on arrive tout de même à se faire une petite place sous un filao très convoité. C’est effectivement une très belle plage avec une eau transparente, et chaude . Le sable brûlant nous pousse irrésistiblement dans l’eau. Le revers de la médaille est que la plage est entourée de gros hôtels de luxe..avec la ribambelle de jeux de plages pour gosses de riches qui vont avec tels que les bruyants jets ski , parachutes ascensionnelles ... et j’en passe ..


Plage de kata... 

On se lasse très vite de cette plage bling bling qui n’est pas vraiment ce que l’on recherche en Thaïlande pour finir notre après midi sur notre plagette d’Ao Sane qui est devenue notre coup de cœur de cette étape.


Ao Sane  

19 mars

Petite excursion prévue aujourd’hui en long tail boat privé sur les îles de Koh he ( corail island) et Koh bon . La traversée ne dure que 35mn mais nous permet de faire mieux connaissance avec nos accompagnateurs thaïlandais.

Départ de Rawai 
Plage de Koh bon aperçue en nous rendant à Koh Hé 

En approchant de Koh Hé, on découvre une superbe et longue plage de sable blanc ( Long Beach) avec quelque bateaux d’amarrés et bien entendu un hôtel. Mais nous, notre point de chute c’est la baie suivante a , Banana beach... et la aussi un big hôtel.

Notre arrivée a Banana Beach  

Peu de monde, on se dit sauvé de l’invasion chinoise. Les infrastructures de l’hotel sont énormes. De plus, ce sont des petits malins ... toutes les zones ombragées sont occupées par des sunbed où des chaises longues .. on est donc obligé de louer deux chaises longues pour se protéger du soleil ( il est 10h , il fait déjà 33° ) .

On est pas bien là , hein les gars ?  
Banana Beach  

Que s’est il passé ? Un boat people s’est échoué sur l’ile? Personne n’a l’air au courant... mais ce qui est sur, c’est que telles des sauterelles, on vient de subir une invasion chinoise et comme des sauterelles, ils détruisent tout sur leur passage. Très rapidement, on a été obligé de changer de place et puis dans un deuxième temps on a recherché nos bateliers pour fuir sur une autre île ... déserte?

On a été tranquille seulement1h30 sur l’ile, mais on y était vraiment bien . 

On se dirige maintenant vers l’ile de Koh BON. Quand on a fait part de notre stupéfaction lorsque les chinois ont débarqué avec leur armure orange façon gilet de sauvetage , ils ont éclaté de rire et nous ont promis qu’ils nous amenaient sur une île beaucoup plus tranquille . 20 mn plus tard on s’apprête à accoster à Koh Bon et bonne nouvelle aucun « Jaune Orange sur la plage » . Nos premières impressions sont bonnes, l’endoit est magique .

Notre arrivée a Koh Bon

Un sable blanc , une eau transparente , un soleil généreux, tous les ingrédients sont là pour passer un agréable moment...

La vie est belle... 

Même le paradis à ses inconvénients ... la marée descend et bientôt , il nous faudra partir sinon nous ne pourrons pas rentrer au port de Rawai... dommage, nous étions si bien .

La marée nous oblige à quitter notre île paradisiaque ... 

Un petit résumé vidéo s’impose pour ne pas oublier cette belle journée

De Koh Hé a Koh Bon  

Petite info ... j’ai rajouté plusieurs vidéos sur des etapes publiées . Et je ne suis pas sûr que vous en soyez informés ... donc si cela vous intéresse , une solution reprendre le blog depuis le début ...

20 mars : le printemps est là?

Voilà, notre dernière journée sur Phuket est arrivée . Pendant ces quelques jours,on a réussi à se faire notre petite place pour y être bien . Ce n’etait pas gagné mais je crois que l’on va repartir avec un petit pincement au cœur . Notre petit plage d’Ao Sane nous y a bien aidé , on y a passé de très bons moments soit allongé sur le sable , soit les fesses dans l’eau et tout ça entrecoupés de bons repas au restaurant de la plage

Ao Sane élue plage de l’etape  
On s’est lié d’amitié  avec le maître nageur sauveteur de la plage  

Notre bien être , on l’a aussi trouvé au resort ou nous étions . Charmant endroit à la campagne un peu roots et qui nous faisait penser que nous faisions du camping . Bon le ménage n’a pas été fait une seule fois pendant notre sejour ( 5 nuits) mais les serviettes étaient changées régulièrement . Et puis le personnel étaient tellement gentil qu’on lui pardonne volontiers ces quelques lacunes. Pour couronner le tout , on y mange super bien, à des prix dérisoires... mais ça, on s’en ai aperçu trop tard ..

Toutes ces bonnes choses nous ont fait un peu oublier que l’ile est très touristique, que la circulation est abominable et qu’elle est très bruyante le soir en ville , moment où chacun va se promener en scooter.le

Pollux, le chien de mon enfance, a été réincarné  a Yanui Beach .. ou il a une vie paisible  
8

21 mars 2561: de Rawai à Railay

Le rendez vous avec notre taxi était prévu a 7:00 , mais à 6h 45 , il était déjà garé devant l’hotel ... moi qui craignait un lapin, le thaïlandais est ponctuel ... bon on boucle nos valises rapidement , on ferme notre bungalow , on s’engouffre dans la Toyota et on quitte avec regret notre petit coin de campagne de Yanui Beach . Il est sûr que ce n’etait pas le grand luxe mais on avait réussi à se faire un petit nid et on s’y sentait bien . Nous sommes en route pour Rassadan Pier ou nous devons prendre notre premier ferry ,il y en aura d’autres puisque maintenant ce sera notre seul moyen de transport inter îles . Il est tellement tôt que nous ne devrions pas trouver trop de circulation et 1/2h plus tard , notre chauffeur nous dépose à l’embarcadere ou nous attend notre bateau .. peu de monde pour le moment mais nous n’appareillons qu’a 8h30.

L’attente sur le ferry avant de rejoindre le continent.. 

Le ferry part enfin... nous étions sous le soleil et on commençait à ressembler à des langoustes cuites (ici, pas d’écrevisses)...

On vogue sur la mer d’Adaman.. 

Notre traversée durera 2h30, une mer d’huile, bleue nous accompagnera pendant tout notre voyage. Il est difficile de s’imaginer qu’elle ait pu être si violente en 2004. Ici, il est possible de passer d’ile en ile avec le ferry sans passer par le continent. Confettis perdus ou îles bien installées sur la route touristique, plages et nature luxuriante, paisibles villages de pêcheurs, gitans de la mer… Autant d’endroits qui font de ce saute-mouton en mer un superbe voyage.

On peut apercevoir de tres nombreuses îles luxuriantes pour la plupart habitées par des petites communautés vivant de la mer 

Le seul arrêt de la traversée se fera à Railay, petite péninsule située à proximité de Ao Nang. Elle est accessible uniquement par bateau du fait des hautes falaises calcaires qui l'isolent du continent. Ces falaises et karsts calcaires en font un site d’escalade très connu. Elle est également réputée pour ses plages, dont celle de Phra nang, considérée comme une des plus belles du monde. On est admiratif devant un tel spectacle , nous ne savons plus quoi regarder tant nos yeux sont attirés par toutes ces beautés .

Railay   La Magnifique .. 

Ici pas de port, le transfert de voyageurs se fait par bateau. Un quart des touristes descendent ici... rien d’etonnant devant un tel spectacle.

Grandiose 
Le transfert commence  

Il ne nous reste peu de temps avant d’arriver à Nopparat tharat pier , le port de Ao Nang. On a pu admirer ces longues plages de sable blanc en longeant la côte.

 Notre arrivée sur Ao Nang..

Aucune difficulté pour trouver un tuk-tuk pour nous déposer à notre hotel. On se rend très vite à l’evidence que nous allons séjourner dans un endroit très touristique et surpeuplé. La longue rue principale qui longe la plage n’est qu’une alternance de restaurants, de salons de massages et de boutiques en tout genre. On est tout de même un peu surpris par la tranquillité qui y règne et le peu de monde sur la plage. Ce qui n’etait plus du tout le cas le soir et la nuit.... noir de monde, restos bondés , file d’attente au massage, on se bouscule dans les magasins presque comme à l’ouverture des soldes chez nous.. on a compris que la journée de très nombreux touristes partaient en excursion sur les îles très proches et que ces gens là rentraient à la tombée de la nuit sur Ao Nang.

Heureusement, notre hôtel se trouve à un petit kilomètre de la rue principale, dans une petite rue qui finit en cul de sac au pied d’une falaise gigantesque . La tranquillité .... quoique, à moins de 200m se trouve la mosquée ... non heureusement le muezzin est parti en vacances à Barbès ou bien il est très raisonnable.


La mosquée d’Ao Nang  

On a réservé dans un charmant petit resort « le Vipa tropical » .Entourés de montagnes majestueuses, les bungalows se cachent au milieu d’un beau jardin luxuriant et fleuri. Bref, certainement la meilleure réservation que l’on ait pu faire jusque là, d’autant que tout le monde ici est très gentil et ne sait pas quoi faire pour nous être agréable ...

Vipa Tropical Resort ... un petit paradis  

22 mars 2561: Journée a la plage de klong muang

Dans cette station balnéaire, on ne se voyait pas passer une journée à la plage ... trop de monde , trop de bruit, trop de tout quoi ... pourtant le spectacle que nous offre l’horizon est splendide

De la plage D’Ao Nang  

Comme on est venu en Thaïlande avec notre ami Google , qu’il connaît parfaitement la région , on lui a demandé de nous dégotter une belle plage comme on les aime ... Klong Muang Beach m’a t’il répondu .. On chevauche notre mobylette et nous voilà parti entre Krabi et Ao Nang. .

Klong Muang Beach est une superbe plage baignée par des eaux claires , bordée de filaos et qui a peu près dans son centre possède un petit restaurant parfait et un salon de massage . Une plage comme on les aime..

La très belle plage de Klong Muang 

Pour en profiter un peu mieux, pourquoi ne pas découvrir cet endroit en cliquant Ici

Pour terminer cette belle journée , on s’offre un petit massage afin de nous faire patienter pour le coucher de soleil.

On a frisé la catastrophe car on a demandé des massages thaïlandais ( c’est normal, on est en Thaïlande ). Elles ont eu l’air surpris et nous ont avoué que le massage était « strongly » . Ne voulant pas payer pour souffrir , on a finalement opté pour un massage a l'huile, ce qui était déjà suffisamment fort ... bon globalement une heure de détente et de bien être ... pas plus , c’est qu’elles allaient nous faire louper notre coucher de soleil ...


Un véritable incendie 

23 mars: Railay et Phra nang

Beauté oblige, on se doit d’ affronter le monde pour découvrir la petite péninsule de Railay . Aujourd’hui, on loue un long tail boat pour s’y rendre.

Railay, sa plage, ses falaises , son paysage 

On descend à Railay beach Ouest, la plage est vaste, les falaises karstiques entourent avec prestance cette beauté, loin d’être déserte, mais tellement séduisante!

La beauté de Railay ouest est à couper le souffle ... 

Ici, même les minuscules crabes sont des artistes...

De magnifiques dessins réalisés par les crabes 

Une petite baignade , et on reprend le bateau pour se rendre à Phra Nang située juste derrière le piton rocheux . Phra Nang passe pour être une des plus belles plages au monde et surtout pour un site connu d’escalade.

Phra Nang: sa plage, ses grottes, son escalade ... 
La phra nang cave ou la grotte  aux Phallus...

Cette étonnante grotte est un lieu de culte pour la Princesse Indienne Phra Nang, son mari pêcheur a disparu en mer. Elle vécu tout le restant de sa vie dans cette grotte attendant son retour. Aujourd’hui, les pêcheurs et bateliers laissent des offrandes pour s’assurer d’un voyage en mer sans intempéries. Le plus étonnant est la forme de ses offrandes : ce sont des images phalliques, très réalistes pour la plupart, parfois fantaisistes, elles symbolisent Shiva, le Dieu Hindou. La plupart des touristes respectent le lieu sur son caractère sacré et intime.

Nous retournons sur Railay pour le déjeuner et pousser juqu’a Railay Est et sa mangrove . Si l’endroit est moins idyllique que sa petite sœur , il règne ici un calme ou l’on apprécie la vie paisible des locaux..

Railay Est ... la mangrove 

On revient sur Railay ouest profiter de la plage qui se désemplit . Le bruit incessant des longs tails boat s’estompe peu à peu ... le calme est surprenant , la vie ici reprend ses droits au point de faire sortir les animaux ... surprenants .

L’orage monte, bientôt la pluie s’invite dans ce petit paradis, on rentre sur Ao Nang. Nous avons été bluffés par tant de beauté.

Une fin de soirée sur Railay 

Petit récapitulatif de notre journée

Les yeux grands ouverts . 

24 mars 2561: le temple de la caverne du tigre ( Wat Thuam Sua)

Les larves au soleil ont besoin d’ activité. On part ce matin à une vingtaine de kilomètres d’Ao nang pour visiter le temple de la caverne du tigre. Selon la légende, un tigre aurait autrefois élu domicile dans cette grotte. Les gens des alentours commencèrent à vénérer la créature considérée comme un être sacré et de plus en plus de disciples vinrent porter des offrandes au Grand Tigre. Attirant de plus en plus de gens, l'endroit fut un jour déserté par la créature qui a dû en avoir assez de se faire déranger chaque jour par une bande de crédules. Aujourd’hui, on y trouve des moines et des fidèles brûlant de l'encens et priant. On trouve aussi des statues de différentes tailles de Bouddha et du tigre en question.

Le Wat Thuam Sua... 

Si la grotte du tigre est bien jolie, l'attraction principale de cet endroit reste tout de même l'ascension vers le temple juché à environ 600 mètres d'altitude, là-haut, au sommet de la montagne. Impressionnant à voir à partir du moment où on s'est mis dans la tête de vouloir y accéder...

Voila le point de départ vers le temple situé tout là-haut​ 

Lorsqu'on se retrouve devant ce panneau... la grosse question qu'on se pose forcément, est: j'y vais... j'y vais pas...Oui, c'est bien indiqué: 1237 marches pour atteindre le sommet !

On reste forts dans nos têtes  

Par endroit, les marches sont à peu près normales...mais néanmoins, bien souvent plus hautes que les marches d'un escalier traditionnel...Il arrive souvent qu'une série de marches fasse parfois jusqu'à 40 cm de hauteur, de quoi nous épuiser rapidement au point d'avoir besoin de quelques moments de récupération

La vue à 360° est magnifique  

La beauté du lieu valait le coup que l’on mouille le maillot

Ici le calme est reposant , mais il va falloir penser à redescendre ... il y a le même nombre de marches ( non conforme CE) 

Pour terminer un petit 360° pour admirer le panorama ... Enjoy Thailand...

9

Coup de téléphone hier au soir de Denis Brognard ... il nous attend de toute urgence sur Koh Lanta pour tourner un épisode de la célèbre émission qui sera diffusée le samedi 7avril, lendemain de notre arrivée à Fontcouverte 😭😭..... Vite on prend nos billets de ferry , on boucle nos valises, on fait nos adieux à Ao nang et au Vipa tropical... direction l’ile De Koh Lanta.

Au revoir au vipa tropical ... que l’on a tant aimé... 

Beaucoup de monde sur le ferry , et aprés un arrêt à Railay pour embarquer quelques passagers on fait route sur Koh Lanta... Armés de nos appareils photos, on mitraille une dernière fois les magniques rochers qui parsèment cet endroit magique .

Difficile à oublier ... 

Deux heures et demi plus tard , sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante , on se rapproche enfin de Saladan pier , port où arrive la majorité des bateaux touristiques .. ici pas d’ilots Karstiques pour nous accueillir mais plutôt de grandes plages de sable blanc ... et beaucoup de monde sur le quai... bon, si tout le monde part, ce ne sera que mieux ... en tout cas , à première vue , peu de chinois sur le bateau ... pas de gilet orange à l’horizon...

Bienvenue à Koh Lanta et en plus c’est le club où l’on doit plonger qui nous le souhaite.. 

Koh Lanta est une île bien différente de ce que l’on a pu voir jusque là, autant par sa taille que par son ambiance; elle est plus calme, plus familiale, plus sauvage. Un vrai coup de cœur dès notre sortie du bateau !

On trouve notre futur centre de plongée à quelques centaines de mètres du débarcadère où l’on retrouve benjamin, un expat français échoué depuis quelques années a Koh Lanta. Il y avait quelques temps déjà que l’on avait pas parlé en français aussi longtemps, ça fait du bien. Malgré que l’on avait pré réservé notre arrivée avant de partir, il n’a plus de place pour le lendemain et on se met d’accord sur un planning de 7 plongées sur trois jours, on commence Mardi matin, et viennent nous chercher à notre hôtel à 7h05.

Il nous faut maintenant trouver notre hôtel qui se trouve à une quinzaine de kilomètres au sud . Quelques difficultés pour trouver un tuk tuk à nos prix ... direction la plage de Klong nin ..


Première constatation ... les routes sont déplorables  

On arrive enfin sur klong nin. C’est un petit village paisible qui s’etire au long de la route qui mène vers l’extreme sud... on est toujours en Thaïlande, mais l’ile ne ressemble pas a ce que l’on a pu voir jusque là ... le gros changement, c’est la population ... la majorité des gens sont musulmans et si cela ne se remarque peu chez les hommes, la différence , ce sont les mêmes femmes ... elles sont pratiquement toutes voilées .... même extrêmement voilées et elles sont nombreuses ou l’on ne voit d’elles que leurs yeux ... cela nous change du début de notre périple où les thaïs étaient avenants, souriants ... ici on a l’impression que les regards nous fuient et qu’ils se désintéressent totalement des touristes .. mais bon ce n’est peut être que nos premières impressions ... de plus nous sommes quand même dans un petit paradis . Seul bémol l’hotel, annoncé sur Agoda comme fabuleux est d’une simplicité déconcertante ... la vue est fabuleuse, la plage est fabuleuse , l’eau est fabuleuse, mais l’hotel est vraiment quelconque pour le prix ... on s’en ai même ouvert au responsable à qui on a été obligé de téléphoner pour qu’il vienne nous remettre les clés . Depuis, on a vu personne ou si peu .... l’acceuil est désespérément vide ..... mais bon , ce n’est pas à vous que je dois dire ça mais à Agoda et vais œuvrer pour faire descendre cette note de 9,2 « fabuleux »

Notre belle plage de klong nin ... 

Un petit aperçu de notre petit paradis ...rien qu’a Nous

Trop bien ... 

26 mars 2561: balade sur l’ile

Le programme de notre séjour ayant été bouleversé par les plongées. On décide de louer dès maintenant un scooter pour découvrir d’autres plages plus au sud . Notre choix se porte sur Bamboo Beach sur les conseils de couples français rencontrés au hasard dans la rue.

Notre « fabuleux » hôtel se situe à proximité du blue moon bar 

Cette petite plage de Bamboo bay se trouve pratiquement à l’extrémité sud de l’ile. Peu de monde, sauvage et isolée. On doit faire très attention à nos affaires, car lorsque l’on est dans l’eau, les singes arrivent pour fouiller les sacs, en quête d’une quelconque nourriture... mais il parait qu’ils volent tout ce qui leur tombent sous la main ( téléphone, porte monnaie ....), donc on veille . Et effectivement , on les a vus faire les poches de touristes proche de nous .... et ils font vite ...donc on part se baigner chacun notre tour..

Bamboo bay... 

L’isolement de cette plage nous a donné envie de bouger et d’aller un peu magasiner avant le déjeuner . On se rend donc à Old Town Lanta sur le côté est de l’ile. La vieille ville était à l’époque, le centre d’affaire de Koh Lanta, car c’était le seul port de l’île. La vieille ville de Lanta était un important port des gitans de la mer. Au cours des décennies, il s'est transformé en un village influencé par le commerce et le tourisme. La vieille ville a une influence chinoise assez marquée. Aujourd'hui, les quelques restaurants et commerces sont clairement tournés vers le tourisme. Quelques guesthouses dans de vielles maison en bois sont pleines de charme. Aprés avoir déambulé dans les petites boutiques de la rue principale, on se pose sur la terrasse d'un des restaurants sur pilotis avec une vue magnifique sur la mer.

Lanta Old Town.. 
 Vue du restaurant le Pinto... 

Nous sommes ensuite descendus jusqu’à la pointe Sud est de l’île où se trouvent un village de gitans de la mer nommé Ban Sang Ga U (Sea Gipsy village ça marche aussi et c’est plus simple ). Sur place, on a rencontré des gens d’une immense pauvreté qui vivent auprès de la mangrove avec bien souvent des odeurs nauséabondes . On a essayé d’aborder quelques personnes sans grand succès , ils ne parlent pas anglais ( moi non plus d’ailleurs ) et leurs regards fuient notre présence , nous mettant mal à l’aise . On décide donc de rejoindre notre motorbike stationnée plus bas à quelques centaines de mètres car ce n’etait Plus du tout carrossable . Ces gens vivent ici dans un isolement total et honnêtement nous trouvons malsain que les dépliants touristiques signalent ce village comme une attraction pour touristes...

Le petit village  Chao Leys ... les hommes de la mer ( par pudeur nous avons pris peu de photos)

CATASTROPHE.... en redescendant vers le scooter par un chemin pentu et caillouteux et sans pouvoir l’expliquer... Brigitte a glissé ( pas très bien chaussée) et elle est tombée sur les fesses. Ce qui pouvait prêter à la rigolade au début, nous a quelque peu inquiété par la suite ... car ma pauvre « vieille » est fragile des vertèbres .. on a donc récupéré le scooter et sommes rentrés à notre hôtel sans trop tarder. Mes craintes se sont vérifiées car rendus à Klong Nin, la chute avait fait son effet et la douleur devenait de plus en plus vive . Notre grosse hantise était que sa vertèbre fracturée en 2012, soit à nouveau touchée. Nous sommes allés au dispensaire pas très loin de l’hotel ( environ 400m) pour avoir l’opinion de la science. Pour ne rien vous cacher, le moral était au plus bas et on commencait à échafauder des plans « rapatriement » ... Mais attendons de savoir ...prise en charge au dispensaire nickel ... transfert en ambulance pour aller passer une radio du dos puis retour au dispensaire ( pas plus d’une 1/2 heure ) . Radio sur CD , interprétation de la radio par le docteur puis communication par translate Google ( merci Mr Google ).... même si la traduction n’est pas toujours rassurante, du style «je vais vous faire très mal » ( la tête à Brigitte 😱).... allez on vous donne le diagnostic : Contusion. Piqûre pour soulager la douleur, 3 jours sans effort, un peu d’anti inflammatoire et de la glace ( a prendre au seven Eleven). Bon .. nous on a rajouté du baume du tigre rouge . Nous étions plus que soulagés et en plus ils l’ont ramené à l’hotel en ambulance. Du bon boulot ... facture 185€ . Demande de prise en charge à MasterCard assistance ( Gold) ..aucun problème , le toubib de l’assistance a même pris des nouvelles le lendemain ... on était tres satisfait et soulagé ... seulement , vous l’aurez compris , adieu plongées . Pas grave, cela aurait pu être pire ...on se rattrapera une autre fois ou peut être faudra t’il revenir en Thaïlande 😜.

Elo et lolo.... pas d’inquietude ... à l’heure où j’ecris ces lignes, les trois jours sans effort sont passés et maman va nettement mieux ... elle parle même de ..plonger à Koh Phi Phi ... mais pas d’imprudence, il vaut mieux tenir que courir et terminer ces vacances avec le sourire 😉

27, 28 et 29 mars 2561: la convalescence...

Brigitte a bien dormi ( ça, c’est comme d’hab) , la piqûre de la veille à été bénéfique. La douleur est bien entendu toujours là, il lui semble avoir une masse dans le bas du dos. Programme de la journée ... sunbed face à la mer ( même baignade dans l’après midi).. pour une convalescence , il y a pire..

Du coup, on se met vraiment à apprécier notre petit coin. La plage est vraiment magnifique et il n’y a personne. On s’est trouvé un petit resto aux petits oignons , le soul kitchen , les patrons super sympas ,on y mange bien et pas cher, les cocktails sont divins , la musique seventies a notre goût et surtout, ils ont 4 petits chats adorables . Le midi, on mange sous la terrasse face à la mer et le soir sur la plage à quelques mètres de l’eau .... elle est pas belle la vie???

Notre cantine a Koh Lanta ..  
La piscine ... 

Brigitte va mieux ... elle semble aujourd’hui plus affectée par sa magasinite que par ses vertèbres . On sort donc un petit peu avant midi pour se promener ...dans les magasins. Heureusement, ici, il n’y en a peu et notre petit tour dans la rue tourne court d’autant que la chaleur est insoutenable ( 35°)

Promenade du matin.. 

Face à la mer, on s’entend dire que ces quelques jours de repos nous serons bénéfiques . Ne rien faire , ne penser à rien et admirer chaque soir le coucher de soleil.. quels bon remèdes pour récupérer

Les anti inflammatoires de Brigitte.. 

L’ amélioration se confirme au matin du troisième jour, même si chaque faux mouvement est payé cash .. donc pas de folie, petit déjeuner, baignade ( l’eau est à plus de 30°) puis longue balade sur la plage pour nous ouvrir l’appétit, ensuite...petite sieste d’un heure , baignade , re baignade et coucher de soleil ... on Adoore..

Vive les vacances ... 

30 mars 2561:Première sortie..

Ce matin , le dos de Brigitte est moins douloureux, comme je suis allé à la clinique récupérer une ceinture pour le dos, elle peut se déplacer sans douleur ... on envisage donc de rejoindre Saladan Pier dans le nord pour déambuler les magasins .... mais elle est bien prévenue , a la moindre douleur, on rentre ..

Voir autre chose que du sable et l’eau lui fera du bien et le voyage se passe correctement , et même si sa ceinture lui donne une taille de guêpe , elle lui donne aussi très chaud . Car, je ne sais plus si je vous en avais parlé mais depuis que l’on ai sur Koh Lanta , il fait très chaud , trop chaud ... sur la plage hier au soir à 17:00 il faisait 38° et l’eau à 33°’.. on n’avait pas le petit canard de Nicole ... mais nos ordis de plongée , il faut bien qu’ils servent à quelque chose...

On est un peu déçu de Saladan , c’est une ville quelconque, très sale , en fait l’ile en général est sale ... ils ont de sérieux problèmes de gestions des déchets. Par contre les plages sont ultras propres et rien ne traîne dans l’eau et sur le sable ...donc , c’est plutôt un mystère.. mais revenons à Saladan, c’est très poussiéreux et quand on a fait un magasin on les a tous fait.... même Brigitte en convient donc ce n’est pas peu dire...

 Vous vous imaginez bien que l’on a pas pris en photo des détritus ...

Après déjeuner , on sort de Saladan pour se rendre à Koh Lanta Noi... une petite île au nord de Koh Lanta Yai relié par un pont depuis 2016 ... tient, ça on ne vous en a pas parlé , en fait Koh Lanta , c’est un archipel d’iles Dont Lanta Noi, Lanta Yai ( celle où on est) et Koh Rock ou a été tourné l’emission Télévisée ... qui parait il est très jolie ... on est donc sur Lanta Noi et après plusieurs kilomètres de mangrove défigurée par les ordures , un soleil de folie .... on décide de faire demi tour et rejoindre notre belle plage de klong nin pour faire trempette.. la première sortie de Brigitte s’est bien passée... nous voilà définitivement rassurés.

On retrouve avec joie notre petit coin .... programme de la soirée ... baignade , mojito face au coucher de soleil, et dîner aux chandelles les pieds dans le sable .... c’est bien non?

Très agréable soirée  

31 mars 2561:dernière journée sur Koh Lanta

Demain matin , nous rejoignons le port de Saladan , direction Koh Phi Phi ... le pré bilan de notre séjour sur Koh Lanta ... vous l’aurez compris est mitigé . Tout d’abord,avec les événements , notre programme a été complètement bouleversé , sur six jours , nous devions consacrer 3 jours à la plongée et 3 jours à la découverte de l’ile .... nous n’avons pu faire ni l’un ni l’autre ... heureusement , l’endroit où nous étions est un bel endroit ( peut être le plus beau de l’ile) avec une plage sublime très calme et où les locaux sont très gentils ... on a même sympathisé avec un boulanger français originaire de Nice ... j’allais chercher notre baguette tout les matins pour le petit déjeuner .

Info pour mon boulanger de beau frère: la baguette moitié moins longue que chez nous 70 Baths soit 1,83€ ... pas donnée la bête .... tu as peut être une idée à creuser ..😉

11h00 , après baignade et farniente sur nos Sunbeds, on décide de partir à l’extrême sud de l’île dans le parc national..... au moment de partir , voulant prendre un peu d’argent dans le coffre, impossible de l’ouvrir . Je pars chercher la femme de ménage qui a l’aide d’un passe me le débloque ... bizarrement, elle me demande à quelle heure on part ... Tomorrow morning ( elle veut que l’on se casse ou quoi). Elle revient avec le gérant qui me réclame une nuit supplémentaire ... c’est quoi ce bizarre, ça commence à bien faire ...je regarde mieux ce qu’Il me dit et d’un seul coup ...mon sang ne fait qu’un tour ... on aurait du partir ce matin. INCROYABLE .... Qui nous en veut , Bouddha ou Allah ? Ce sejour a Koh Lanta est une véritable aventure ( on se croirait sur TF1) .. on est dans de beaux draps... on aurait du rendre le scooter hier au soir, on a loupé notre ferry ( payé) , le bateau de la Guesthouse devait nous prendre à PhiPhi pier a 9h00. Le gérant se met à vouloir gérer la situation ... qui nous protége, Boudha ou allah ? En un quart d’heure , il nous a débloqué notre problème ... la motorbike est rendue , le taxi nous attend devant l’hotel , il a fait repousser notre billet du ferry sans aucun frais .. à 11:15 , on était dans le taxi en direction de l’embarcadère ... a 14h00 on sera sur Koh Phi Phi ...moi qui voulais casser l’hotel sur Agoda, je vais être obligé de lui mettre un 12/10

Et voilà comment se termine nos aventures à Koh Lanta .... pas toujours simple mais on ne regrette rien ... à bientôt sur Phi Phi .

10

Koh Phi Phi est l’une des plus belles iles de Thaïlande. Ce petit archipel offre de magnifiques plages de sable blanc, de l’eau turquoise le tout entouré de magnifiques falaises. Les paysages sont vraiment à couper le souffle!

 Notre arrivée a Koh Phi Phi Don... 

Après tous nos déboires de ce matin, on arrive enfin dans la baie de Tonsay bay , centre névralgique de l’archipel ... à la descente on se rend très vite compte de l’abondance de touristes .... le mont St Michel en plein mois d’août ... ici le nombre de boutiques, de restaurants, de centres de plongee sont incalculables. On retrouve la Thaïlande d’il y a quelques semaines avec ces falaises, ces immenses rochers dans l’eau et surtout son ambiance, la musique bat son plein dès le milieu de l’apres Midi, alors la nuit, ça doit être quelque chose. Et comme on a passé la limite d’age pour ce genre de distraction, on a prévu de migrer vers le nord est de l’ile dans un petit village nommé Phi Phi village où l’ambiance est plus calme et plus familiale ( enfin, c’est ce que l’on pense) . Pour cela on se rend à l’autre baie où nous attend le long tail boat de la Guesthouse pour prendre possession de notre petit bungalow.

On est ici 

Oui mais voilà, la marée est basse même très basse ... notre bateau ne peut s’approcher suffisamment de la plage.... on confie donc nos bagages à nos « coolies » et l’on se dirige vers notre long tail boat

Nos coolies assurent... 

Les paysages rencontrés pour se rendre à loh Lanna bay sont somptueux


Tout plein d’endroits où l’on prévoit de revenir.... 

Avant de poser les pieds sur la plage de Loh lanna bay, on rencontre quelques touristes Chinois en snorkeling

Il faut surtout rester groupé 

Nous sommes quelque peu surpris à notre arrivée a Loh Lanna... elle passe pour être une très belle plage de L’ile , mais à marée basse, il vaut mieux se tremper les fesses dans une piscine ... c’est d’ailleurs le cas d’une très grande majorité des plages de Koh PhiPhi ... on a déjà repéré celle de Nui bay ( voir plus haut) qui elle, est merveilleuse même à marée basse

Un petit village de Chao leys vit tranquillement sur le bord de la baie .. et à nouveau nos valises sont transportées à dos d’homme . On termine ce transfert en tuk tuk local pour arriver à Phi Phi Village , un petit bourg qui semble perdu au mond du monde .

Le petit village de chao leys a Loh Lanna bay 

Au nord-est de l'île de Koh Phi Phi se trouve la magnifique plage de Loh Bagao Bay. Cette belle plage de sable blanc fait près de 600 mètres de long et l'eau de la baie scintille dans une jolie couleur turquoise. La plage bordée de palmiers est entourée de deux côtés par des collines verdoyantes. L'ensemble de l'arrière de la plage est dominé par un complexe hôtelier 4/5 étoiles qui s'assure que la plage est très propre et bien entretenue.

Les chemins de randonnée ici sont très exigeants physiquement, bien que les vues le long du chemin valent l'effort.

Hôtel un peu cher pour notre bourse... 

Notre Guesthouse se situe à la sortie du village, ce qui n’est pas fait pour nous déplaire, car en le traversant, on a pu remarquer de nombreux bars et restaurants avec de la musique dépassant largement le seuil des décibels autorisés pour nos oreilles.

Notre petit coin un peu  roots de Phiphi village..

01 avril 2561: visite de Tonsay bay

Notre petit coin perdu est un peu trop tranquille , l’effervescence de la ville nous manque un peu. On décide de faire un petit trek de 2,5km à travers l’ile pour aller passer la journée à Tonsay Bay .. après un solide petit déjeuner ( pancakes banana) et renseignements pris auprès de MR Tuna. On se lance dans l’escalade de la montagne de Phi Phi Don ... 1:15h de marche nous attend.

Belle balade  à travers la forêt  et en bord de mer .. 

On arrive enfin à Tonsay bay .... c’est un peu comme à Lourdes, sauf qu’ici on ne vend ni cierge.*j ni sainte vierge .... et en plus la plage et l’eau turquoise sont plus jolies..

Ici on ne vend pas d’eau benite .... mais le kit à cocktail... 

Le retour se fait dans l’autre sens mais avec en plus un bel orage sur le 500 derniers mètres .. on a terminé complètement trempé .

02 avril 2561: farniente à Nui Bay.

Comme l’experience d’hier s’est plutôt bien passé, on envisage ce matin de nous rendre à pied à la plage de Nui bay , située à une vingtaine de minutes du bungalow.. on fait quelques courses avant de partir du village , car à Nui bay , ni restaurant, ni bar. Ce qui nous permet de bien nous imprégner de la vie locale au petit matin quand les touristes sont encore au lit ..

La vie paraît simple ici.. 

Notre plan trek est contrarié, car la marée est haute et on ne peut rejoindre le sentier pour gravir la montagne et se rendre à la plage..

Et dire que c’est la plage de Loh Lanna bay .... si rocheuse le jour de notre arrivée.. 

On négocie avec un pêcheur de nous amener a la plage en bateau ...le trek sera pour ce soir , la marée sera basse , on pourra passer .. quelques minutes plus tard , on découvre un sublime décor ... pour notre dernière journée plage , on est gâté

Un petit paradis  

La journée est passée trop vite, le soleil décline et bientôt la nuit tombe . C’est notre dernière journée, sur l’ile . Trop court peut être , mais on a vécu cette étape pleinement ...et puis la soirée n’est pas terminée, on compte bien en profiter ... Allez mojito pour tout le monde

Nui  bay ... pas mal pour finir le sud  

3 avril 2561: adieu Phi Phi ...bonjour Bangkok

Nous ne ferons pas comme à la précédente étape , nous ne louperons pas notre ferry et nous ne partirons pas comme des voleurs . Nous prenons bien le temps d’apprecier ces derniers instants . On a même fait ouvrir le resto une heure plus tôt ... le patron tenaît a que nous prenions notre petit déjeuner avant de partir . On dit au revoir à tout le monde et plus particulièrement à nos deux petits coolies très gentils . On monte dans le Long tail boat en jetant un dernier regard à ce petit village si attachant .

Mojjjjitooo 

Programme de la journée ...ferry , taxi, avion, taxi , hôtel, dodo ...ce sera bien mérité

11

3, 4 et 5 avril 2561: le quartier de Siam

Notre transfert de l’aeroport vers le quartier moderne et populaire de Siam se fait en taxi , car traîner les bagages dans le métro à 18:00 le soir est un véritable sport ... notre chauffeur de taxi nous félicite de notre choix car c’est un très bon quartier .... avant de partir, nous allons tout de même visiter le plus important des temples de Bangkok, j’ai nommé le temple de la consommation . Ici se trouvent des centres commerciaux à perte de vue avec notamment le MBK Center ....

On retrouve ici, une autre vie , on est dans une autre dimension ...il y a au-dessus de la rue 3 voire 4 niveaux , entre esplanade piétonne, au dessus des stations de métro aerien, les lignes de métro se croisant au dessus de nos têtes décrivant de larges boucles .. quand on est sur les trottoirs de la rue, on a l’impression d’etre dans un souterrain .. la circulation est gigantesque, on ne peut en aucun cas traverser la rue, on doit emprunter les escaliers des esplanades pour circuler...

Immeuble en démolition?
Quartier de Siam , le temple de la consommation 

Mais notre objectif n’etait pas uniquement de faire du shopping .... il se trouve qu’a dix minutes de marche à pied au bord d’un klong , si proche et pourtant à une éternité du quartier de Siam, dans un havre de paix surprenant, il y a la maison de Jim Thompson.

Né en 1906, Jim Thompson fut officier de l’armée pendant la Deuxième Guerre mondiale et agent secret pour l’OSS (l’ancêtre de la CIA).

Il quitte l’armée et s’installe à Bangkok en 1946, mais il restera un agent des services secrets jusqu’à la fin de sa vie (il serait mort en mission).

C’était un Américain aux multiples facettes : un ancien architecte, un officier de l’armée à la retraite, un espion, un marchand de soie et un célèbre collectionneur d’antiquités.

En 1967, alors qu’il a 61 ans, Jim Thompson se trouve en Malaisie, il part se promener dans la jungle environnante et on ne le reverra plus jamais.

Sa disparition fera l’objet de nombreuses théories.

D’après un nouveau documentaire à son sujet (de 2017), il aurait été tué en mission alors qu’il cherchait à rentrer en contact avec le chef du parti communiste malais :Le mystère autour de la disparition de Jim Thompson peut-être élucidé

En 1958, il a commencé la construction d’une nouvelle maison en tek pour présenter ses objets d’art. Utilisant des parties de vieilles maisons de campagne, parfois vieilles de cent ans, il a réussi à construire un chef-d’œuvre qui impliquait le réaménagement de six habitations thaïlandaises dans son domaine. La plupart des maisons ont été démontées et amenées par la rivière depuis Ayutthaya, mais la plus grande, une maison de tisserand (maintenant le salon), est venue de Bangkrua (situé juste en face, de l’autre côté de la rivière). La maison de Jim Thompson se trouve sur un terrain de 1 600 m2 et est entourée de magnifiques jardins paysagers. Ce paysage de jungle tropicale luxuriante au cœur de la ville donne à la maison un attrait unique. Lors de la visite, nous n’avons malheureusement pu prendre de photo à l’interieur, c’etait Interdit et on ne transgresse pas les conseil d’un agent secret ..... sait on jamais?

La maison de Jim Thompson  

La maison se trouve au bord d’un klong , c’etait d’ailleurs le seul accès extérieur de la maison .. était ce des raisons stratégiques ou bien le moyens de l’epoque ne permettaient pas de se déplacer autrement qu’en bateau....

Quel contraste avec le quartier de Siam pourtant situé à moins de 15 mn de marche .. 

Lors de notre précédent passage à Bangkok, on avait bien apprécié le quartier de Khao San Road , on interpelle un Tuk tuk , et on s’y rend pour le déjeuner et.... une grande partie de l’après-midi avant de rejoindre notre temple de la consommation à Siam..


Khao san road... 

Voila, vous le pressentiez , vous vous en doutiez , nous le redoutions mais le moment est venu de quitter la Thaïlande , pays si accueillant , si différent selon où l’on se trouve . Nous l’avons aimé , c’est un pays magique et magnifique ... un mois , c’est si long et tellement court ... heureusement nous ramenons pleins de souvenirs dans nos têtes et quand on aura quelques trous de mémoire on se replongera dans ce blog en disant à l’autre : « tu te souviens ... »

Merci à vous , qui avez un peu voyagé avec nous à travers ce blog en y ajoutant vos commentaires et que l’on a tant aimé lire le soir au calme . Enjoy Thailand....