Virée à Marrakech

Notre précédent périple à Marrakech date de 2005... et on s’était promis de revenir. C'est fait.
Du 17 au 21 janvier 2018
5 jours
Escapade à Marrakech  
2

On se rend bien compte que 4 jours, c'est trop peu pour découvrir pleinement Marrakech, mais comme dit le proverbe: "faute de grives, on mange des merles".... Donc, on a bien l'intention d'en profiter un maximum sans courir dans tous les sens.

Bien que la ville ne soit pas très grande, l'image que l'on en a est celle d'un vaste labyrinthe, et pour cause, sa médina est l'une des plus vastes du Maroc et pour notre immersion dans la ville rouge,rien de tel de louer un riad dans le cœur de la médina dans le quartier calme de Mouassine, à 300 mètres de la célèbre place Jemaa el Fna et des souks... D'ici, nous allons pouvoir déambuler dans les petites ruelles et se plonger dans l'ambiance particulière du coeur historique de la ville de Marrakech;

Le Riad Al Amine - 🌍

83 derb Abib Allah, Marrakesh 40000, Maroc

riad Al Amine 

Vieux de plus de 200 ans, avec son charme marocain, le riad se situe dans le quartier animé de Mouassine, connu pour ses marchés traditionnels, tels que le souk des teinturiers, avec ses étendues colorées de fils suspendus, et le souk des ferronniers, où les artisans martèlent le cuivre. De petites boutiques vendant des kaftans et des lampes sont installées aux côtés de magasins de décoration chics, de cafés branchés et de restaurants tendance.

Le jardin secret - 🌍

121 Rue Mouassine, Marrakesh 40000, Maroc

Le Jardin Secret est situé dans le quartier de Mouassine, à proximité de la Médersa Ben Youssef et de la mosquée Mouassine. Après trois ans de restauration, le "Jardin Secret"est un des plus anciens riads de la médina de Marrakech. Ce sera donc la première fois que nous y mettrons les pieds

Place Jemaa el Fna - 🌍

« place des trépassés »

Place emblématique de Marrakech ! Celle des charmeurs de serpents, des vendeurs ambulants, des danseurs traditionnels et des conteurs d’histoire. Le calme du matin laisse place à une certaine frénésie à la tombée de la nuit. Des restaurants ambulants s’y installent et proposent toutes les spécialités marocaines .La place Jemaa El Fna est un endroit féerique, cosmopolite et populaire ou se mêle gens de toute nationalité. C’est au bout de cette place que se trouve aussi l’entrée du Souk de Marrakech !

L’animation du soir sur la place de Jemaa El  Fna... 

La Koutoubia - 🌍

« la plus grande mosquée de Marrakech, d’une hauteur de 77 mètres »

Image forte du paysage marrakchi, il est impossible de manquer la mosquée de la Koutoubia. Visible aux quatre coins de Marrakech grâce à son minaret haut de 77 mètres, l’intérieur de la Koutoubia ne peut être visité, mais ses jardins peuvent être admirer sans limite.

Les jardins de la Koutoubia ... 

La Medersa Ben Youssef - 🌍

Rue Assouel, Marrakech 40000, Maroc

La médersa Ben Youssef est située pres de la place Jemaa El-Fna, à l’entrée des souks. Cette ancienne école coranique fut durant plus de quatre siècles un foyer d’accueil pour les étudiants à qui diverses matières étaient enseignées, dont la théologie. Pour accueillir les étudiants non originaires de Marrakech, la médersa Ben Youssef était dotée de 132 chambres mais elle pouvait accueillir jusqu’à 900 étudiants.

jardin Majorelle - 🌍

Rue Yves St Laurent ، Marrakech 40000, Maroc

Le jardin Majorelle est l’un des endroits les plus prisés à Marrakech, . Il est situé en dehors de la Médina.Nous sommes allés plusieurs fois voir cet endroit, mais nous voulons absolument le revoir, ne serait ce que pour déambuler dans les allées bordées d’une végétation très variée. Le jardin compte plusieurs espèces de cactus, palmiers, bananiers et aloes. Il compte également une bambouseraie et plusieurs bassins. Les différents verts de cette végétation contraste parfaitement avec le bleu qu’on appelle bleu Majorelle qui habille les murs de l’ancienne maison d’Yves Saint Laurent. C’est un endroit très apaisant ou règne le calme et la beauté.

La vallée de l'Ourika - 🌍

31° 17′ 45″ nord, 7° 42′ 36″ ouest

Au delà de Marrakech, le Haut Atlas se dresse majestueusement comme pour border la ville. La vallée de l’Ourika est la plus accessible de Marrakech. À une heure de route de Marrakech la vallée de l’Ourika offre des paysages magnifiques même en hiver.. Nous espérons rejoindre Setti Fatma et si le le temps le permet grimper vers les sommets et découvrir le 7 cascades.

Mais avant, nous allons devoir louer une voiture à Marrakech, car les excursions organisées par les tours opérateurs ne nous tentent pas vraiment ...

En espérant que les sommets du haut Atlas soient enneigés ... 

Voila, le programme de notre escapade marocaine est bouclé. Il est certainement trop copieux mais nous aviserons sur place pour que notre séjour soit le pus agréable possible...

3

Le réveil a sonné bien tôt ce matin. On finit de boucler les valises, puis on prend la route de Bordeaux. Le temps et gris , humide et froid. On nous a souvent répété que l’hiver au Maroc n’a rien à voir avec tout cela, que l’on commence à y croire . On dépose la voiture au parking Park and Trip , on monte dans la navette et en route pour l’aéroport ... Voilà , nos courtes vacances commencent...

Sur le tarmac de l’aéroport de  Bordeaux, l’aventure  peut commencer ...
D’emblée l’aéroport de Marrakech nous semble plus accueillant  

J’avais réservé un taxi pour nous transporter de l’aéroport à la médina de Marrakech. C’est impensable, mais on peut vous dire que c’est rassurant de voir son nom sur une pancarte car il y a beaucoup de monde et puis 4 jours c’est tellement court. On a pas de temps à perdre... vite, direction la médina et notre Riad.


La Médina est le quartier historique de Marrakech, la vieille ville arabe quasi millénaire à laquelle on oppose la Nouvelle Ville (Guéliz) construite lors du protectorat français.

Tous les monuments, la majorité des musées et des hébergements se trouvent dans la Médina. C’est la partie la plus touristique et la plus charmante de Marrakech. On y passera la majorité voire la totalité de notre temps. Ella est inscrite depuis 1985 au patrimoine mondial de l’UNESCO .

4 jours ne seront pas suffisants pour découvrir les trésors entassés dans la médina 

Notre taxi nous a déposés à l’entrée d’une porte dont nous nous souvenons plus le nom ... l’entrée de la médina étant interdite aux véhicules, nous déambulons dans de petites rues pour rejoindre le riad Al Amine que nous n’aurions certainement pas trouvé si une personne du riad n’était pas venu nous réceptionner à la sortie du taxi, d’autant que nous n’avions pas assez d’yeux pour tout voir sur notre passage ...

Ancienne maison close transformée en riad pour notre plus grand bonheur  

On a poussé la grosse porte orientale du Riad et nous avons découvert une magnifique demeure dans un cadre marocain traditionnel avec une cour intérieure et un toit terrasse. Mais le plus marquant, c’est d’arriver des petites ruelles grouillantes et bruyantes, et une fois poussé la porte, de se retrouver dans un endroit avec une ambiance feutrée. Dans ce petit Riad au calme de la médina, on peut admirer du haut de sa terrasse les trésors de la ville ainsi que la vue sur les montagnes de l'Atlas tout en dégustant un thé ...

Un lieu hors du temps, idéal pour se ressourcer. 

Les petits déjeuners et les repas sont pris sur le toit terrasse... et même si les matins sont un peu frisquets et nous obligent à se recouvrir les épaules d’un plaid , les déjeuners ensoleillés nous font vite oublier que nous sommes fin janvier ..

Le chat du riad semble heureux en ces lieux.. 

Notre Suite «Pacha » nous convient parfaitement..

La cour intérieure   

Notre après midi sera consacré au début de la découverte des trésors de la médina. Si nous avions aperçu la grande majorité des sites à visiter lors d’un précédent voyage, celui-ci nous était inconnu et comble de chance, il se trouve a quelques centaines de mètres de notre riad. Il s’agit du jardin secret.

Reconstruit au milieu du XIXe siècle, Le Jardin Secret a été la demeure de quelques-unes des plus hautes personnalités politiques du Maroc et de Marrakech. Récemment restauré, il fait partie de la grande tradition des palais arabo-andalous et marocains.

Les espaces verts du Jardin Secret sont répartis en jardin exotique et en jardin islamique. Le jardin se présente comme une métaphore du paradis ; c’est un lieu sacré, aux règles géométriques strictes, dans lequel l’ordre musulman s’impose sur le désordre de la nature sauvage.

Ce jardin est une pure merveille. Déambuler entre les allées tout en découvrant les différentes espèces de plantes , nous a totalement conquis. Les rayons du soleil de fin d’après midi ont rendu cette visite délicieuse.

Visite du «  jardin Secret » 

Comme presque toujours dans les jardins islamiques, au cœur du Jardin Secret se trouve une source. Les fontaines, les vasques en marbre et les bassins du riad donnent lieu à des jeux de lumière, tandis que le murmure continu de l’eau favorise la sérénité du milieu.

La civilisation musulmane considère l’eau comme un symbole de vie et un signe de l’existence et de la puissance de Dieu,  
4

Le jardin Majorelle se trouve dans le Gueliz. Nous nous y rendons à pied, à travers les petites ruelles de la Médina . Quel bonheur de se balader de bon matin dans ces quartiers où les petits commerçants nous interpellent tout en installant leur échoppe.

Le matin de bonne heure, la médina s’éveille...

Le Jardin Majorelle, l’oasis de Marrakech

C’est LE jardin botanique de Marrakech. Forcément. Il porte le nom de son fondateur, le peintre français Jacques Majorelle. C’est lui qui est à l’origine de ce bleu si intense et si joli, qu’on retrouve partout dans le jardin et sur les murs de sa villa.

Le peintre est mort (c’est triste). le jardin a été laissé à l’abandon plusieurs années (c’est moche). Alors il a été acheté plus tard par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1980. Ils finissent par habiter la villa et veulent en faire le plus plus beau jardin du monde.. L’atelier de Jacques est transformé en un musée berbèreet dans lequel la collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé est exposée.

Dans le jardin Majorelle on y retrouve un tas de plantes exotiques et d’espèces rares : des cactus, des yuccas, des lotus, des nymphèas, des jasmins, des bougainvillées, plein de palmiers, des cocotiers, des bananiers, plein de bambous, des caroubiers, des agaves, des cyprès et plein d’un tas d’autres végétaux. On retrouve aussi plein de fontaines, des bassins, des jarres en céramique avec un tas d’allées et pergolas. Ils sont souvent peints couleur Majorelle

Dans ce jardin luxuriant, 3000 espéces végétales cohabitent dans un espace de presque 1 hectare !  
5

Nous avions prévu de sortir au moins une journée de la vie trépidante de la médina . Notre choix s’est porté sur la vallée de l’Ourika que nous avions particulièrement aimé lors de notre précédent voyage à Marrakech . Pas question pour nous de louer les services d’un tour operator, nous voulions découvrir cette vallée à notre rythme et d’organiser notre visite selon notre humeur.

Nous avons donc trouvé un loueur de voitures à proximité de la Koutoubia et le GPS réglé sur Setti Fatma , on est parti à l’aventure avec en toile de fond les sommets enneigés de l’Atlas..

Située à une trentaine de kilomètres de Marrakech, la Vallée de l'Ourika est un havre de verdure et de fraîcheur qui permet de découvrir en douceur les abords du Haut Atlas. Creusée et façonnée par la rivière Ourika, la vallée est relativement préservée. Peuplée de berbères qui ont gardé un mode de vie authentique et montagnard, elle invite au dépaysement tant son calme est à l'opposé du tumulte de la médina .

Sur la route, le paysage change progressivement 

Chemin faisant, l'Ourika se fait de plus en plus proche de la route.. Les premiers ponts de fortune commencent à apparaître. Formés de quelques planches reliées à des troncs de bois, ils ne doivent leur salut qu'à la baisse des eaux et devront être remontés l'années suivante, une fois que les prochaines crues les auront emportés. Ces ponts relient les champs et évitent ainsi aux cultivateurs de longs contournements. Mais les prochains ponts sont plus subtils et donnent l'accès à des terrasses de fortune construites par des restaurateurs en quête d'espace. Des canapés sont ainsi disposés sur les rives de l'oued et quelques tables sont dressées pour accueillir les clients. Il en sera ainsi jusqu'à Setti Fatma.

Le long de l'Ourika... 

La route arrive enfin à Setti Fatma, son terminus. Perché à près de 1500 mètres d'altitude, ce petit bourg abrité par l'Atlas est baigné par les nombreux ruisseaux qui dévalent la montagne. C'est aussi et surtout le point de départ de nombreuses randonnées.

Les terrasses de fortune construites au bord de l’oued permettent de prendre le frais lors des chaudes journées d’été.. 

Setti-fatma est le lieu privilégié de la randonnée avec sur la première marche du podium, l'ascension du mont Toubkal, le point culminant des montagnes de l'Atlas. Mais c'est aussi le point de départ de l'ascension des 7 Cascades. Malheureusement nous n’aurons pas le temps nécessaire pour réaliser ces randonnées ( nous trouverons bien un moment pour revenir une autre fois dans cette région. Nous emprunterons donc la route à la sortie du village et nous nous promènerons sur quelques kilomètres au bord de l’ourika jusqu’à un petit village si mystérieux que nous n’avons pas osé y pénétrer.

La fin de l’après midi approche , les rayons du soleil sont moins ardents , nous revenons sur le village de Setti Fatma pour savourer un dernier thé à la menthe , au bord du fleuve. L’endroit est tellement magique que nous y resterions une éternité .

Elle est pas belle la vie? 

Il ne reste plus qu'à regagner Marrakech par la même route. Le cœur en peine car cette journée a été extraordinaire . Nous nous arrêtons par ci par la sur le chemin du retour afin que celui-ci se fasse en douceur. Les sommets des montagnes juste enneigées ajoutent un peu de magie et on a du mal a s'imaginer être en Afrique à deux pas de Marrakech.

6

Et si on faisait un petit tour en calèche ? Ouais, je sais ça fait hyper touristique et un peu « virée senior à Marrakech » . Mais quand le séjour est un peu court, que l’on veut tout voir ( sans approfondir) et que nos jambes commencent à réagir suite aux excès de marche,et bien on ne fait pas les difficiles. Bien , je ne vous cacherai pas que Brigitte est un peu réticente .. mais j’ai réussi à négocié un départ tôt, avant le grand rush touristique ... et puis je te promets que l’on pourra repérer de jolis magasins ou l’on pourra revenir l’après midi .. Après avoir choisi notre calèche ( très jolie), notre cheval ( très calme) et notre cocher ( sympa et pas trop cher), nous montons à bord et partons à la découverte des différents quartiers de cette ville aux multiples facettes ..

En route pour l’aventure... 

Nous partons donc de la place Jemma-el-Fna, direction le minaret de la Koutoubia. Ce minaret sert de point de repère dans toute la ville. Haut de 77 mètres, il date du XIIè Siècle. Le décor extérieur est différent sur chaque faces: entrelacs sculptés dans le stuc, ornements floraux, bandeaux de céramique... Par sa simplicité, la Koutoubia est considérée comme l'un des plus beaux monuments.

La mosquée de la Koutoubia doit son nom aux quelques 200 bouquinistes qui s'y tenaient autour au XIIè. 
  • Le quartier de l’Hivernage

L’Hivernage rassemble la plupart des ensembles hôteliers (dont le mythique palais de la Mamounia à la limite de la Medina, où prendre un thé à la menthe est à priori un moment magique!! ) L’avenue Mohamed VI, est l’avenue centrale, majestueuse, longue de 5 km, elle rejoint la médina ; hôtels et résidences de standing élevés s’y sont très vite développés

Depuis 1923, La Mamounia accueille voyageurs du monde entier, anonymes et célébrités. 
  • Le quartier de Gueliz

Ce quartier constitue aujourd’hui le centre-ville commercial, ce fut le premier quartier situé à l’extérieur des remparts. Il rassemble la plupart des banques et des boutiques de Marrakech.

On est tout prêt de la médina , mais ce quartier ressemble beaucoup aux villes européennes  

Récemment, le Carré Eden, centre commercial très moderne Ou l’on retrouve les marques de boutiques bien connues en France, attire tous les amoureux du shopping! Les prix affichés dans ces boutiques ne sont pas marocains ....Attention à la carte bleue !!

  • Le quartier de la kasbah

Le quartier Kasbah est le quartier du Palais Royal . On y trouve aussi les Tombeaux Saadiens

Bab Agnaou est l'une des dix neuf Bab (portes) de Marrakech. Elle a été construite au xiie siècle, en pierre des carrières de Guéliz , au temps de la dynastie des Almohades . C'est la porte d'entrée du quartier de la Kasbah .

les principales habitantes du quartier sont les cigognes , qui s'y plaisent tellement qu'elles y restent à l'année !

La mosquée de la Kasbah ou "mosquée aux pommes d'Or" a été édifiée au xiie siècle , sous le règne du sultan Yacoub El Mansour . C'est la plus grande de Marrakech après la Koutoubia . Selon une légende, les boules de son lanterneau auraient été réalisées avec l'or des bijoux de l'épouse de Yacoub El Mansour

Situé près de la médina , à proximité de la Koutoubia et de la Place Jemaa el-Fna, le quartier de la kashba offre un visage plus calme et plus propre que la médina, son exposition plein sud incite à prendre place aux terrasses pour y déguster un délicieux thé à la menthe ou encore savourer un succulent repas .

Le soleil de janvier nous permet d’oublier notre hiver... 

On termine notre visite par un bref passage à la place des ferblantiers .Récemment restaurée, la place est flambant neuve. Comme son nom l'indique, c'est ici que les artisans travaillent le fer blanc, le cuivre.. on y trouve quelques bazaristes et herboristes qui y ont leurs échoppes. Récemment restaurée, la place est flambant neuve. Comme son nom l'indique, c'est ici que les artisans travaillent le fer blanc, le cuivre et pratiquent d'autres techniques artisanales typiquement marocaines, même si quelques bazaristes et herboristes y ont aussi leurs échoppes.

On rejoint la Place Jemaa el-Fna, satisfait de notre balade parmi les différents quartiers de la ville. Nous remercions vivement notre guide et partons à l’aventure au travers des petites ruelles labyrinthe de la médina.


Place Jemaa el-Fna 
7

Installés tout près de la place jeema El fna, les souks de Marrakech sont un lieu pour s’immerger pleinement dans la vie locale.Ici, on flâne au milieu des couleurs vives, des murs de babouches, des étals d’olives et de fruits secs, des tapis orientaux… le tout embaumé par les parfums d’épices.


Le mot souk signifie « marché »... Chacun a sa spécificité à Marrakech avec des rues commerçantes dédiées.

Il y a le souk de ferronniers, des tanneurs, des maroquiniers, des fruits et légumes, des bouchers, des vendeurs de babouches et djellabas… Les rues sont la plupart du temps recouvertes de tôles pour protéger les passants de la pluie et du soleil. On a limpression de déambuler dans une labyrinthe souterrain. Tourisme oblige, les boutiques les plus proches de Jemaâ el-Fna proposent principalement des produits souvenirs. Les vendeurs ne manquent pas de nous solliciter en répétant leurs formules « babouches climatisées mon ami » et « babouches automatiques ».

On s’y engouffre et on s’y perd pour réellement vivre Marrakech.

La caverne d’Ali Baba.. 
8

Entre le thé à la menthe, les odeurs d’épices, la frénésie de la médina, les paysages spectaculaires et la gentillesse des Marocains, Marrakech est une destination coup de coeur. Ces quelques jours passés à déambuler dans les différents quartiers nous ont vraiment marqués... les gens sont d’une gentillesse extrême ...Ces quelques photos , pour la plupart prises sans autorisation resteront pour très longtemps dans nos mémoires.

Sans oublier bien entendu , quelques belles rencontres à la vallée de l’Ourika